Riz au lait à l'orange et anis étoilé

Riz au lait aux zestes d’orange et à l’anis étoilé

Encore une fois, je pense avoir choisi de faire ce dessert pour évacuer un vieux démon : j’ai jamais aimé ça le riz au lait !

J’exagère un tout petit peu, j’en ai mangé quand même pas mal, mais uniquement des trucs bien industriels, comme le gâteau de riz Yabon. A l’époque, j’étais pré-ado, je faisais plein de sport (époque *totalement* révolue…) et il me fallait de quoi tenir, peu importe la qualité de fabrication. Un gâteau de riz, 3 louches de purée ou une plâtrée de pâtes à rien et c’est reparti pour 2h de foot ou de tennis. J’étais loin d’être exigeant, et ce caramel ultra synthétique suffisait à faire passer la masse épaisse formée par le riz (pouah, dit comme ça…). J’aimais bien ça pourtant…

Par contre, le riz au lait maison, « Ça va pas non ? Du riz en dessert ? Du riz AU GOUTER ? ». Qu’est ce qu’on peut être stupide quand on est pré-ado…

Bref, entre temps (25 ans plus tard…), j’ai eu le temps de reprendre goût aux choses faites maison, n’ayant plus ce besoin urgent de sucres lents pour pouvoir courrir des plombes sans faiblir.

Donc, dans ma quête de réconciliation avec tous ces desserts détestés à tort (cakes, cannelés…), je me suis attaqué au riz au lait. Bien m’en a pris… C’est non seulement super bon, mais on peut le décliner quasiment à l’infini, comme toutes les bonnes recettes de base. C’est génial, quand même, non ?

Comme d’hab, je n’ai pas voulu partir de rien et je me suis dit que pour pour un 1er essai, commencer avec une recette très traditionnelle était une bonne idée. J’ai donc choisi comme « base de réflexion » celle de Marie-Claire Frédéric de l’excellent blog « Du miel et du sel » (ne ratez surtout pas son autre blog « Ni cru ni cuit« , qui traite des aliments transformés par fermentation, et explique comment le faire chez soi). J’ai à peine modifié la recette pour ajouter un peu plus de lait (après un essai pas totalement concluant) et je l’ai aromatisé comme j’avais envie de le manger sur le moment : anis et orange, servi avec un sirop d’orange maison.

Redevenons pré-ado un instant : « CA DÉCHIRE  TOUT ! »

Non c’est vrai, je dois bien le reconnaître, c’est super bon et je ne sais pas ce qui m’a bloqué avec cette histoire de riz sucré (je pense que je suis guéri de ce genre de schémas mentaux sans fondements… Je vais faire un soufflé à l’avocat vanille et chocolat, celui d’Alain Passard…).

Juste quelques précisions concernant la recette, car finalement elle est assez différente de celles qu’on trouve en majorité sur internet :

  • le riz n’est ni rincé ni préalablement cuit, afin de conserver l’amidon qui le rendra crémeux et de ne lui faire absorber que des liquides aromatisés (pas d’eau claire).
  • le sucre n’est ajouté qu’à la fin de la cuisson

Le riz utilisé va grandement être responsable de la texture finale. Il est conseillé d’utiliser du riz rond à dessert. Le riz à risotto ou paella fonctionne aussi très bien (arborio, carnaroli) , mais il est possible que vous soyez amenés à ajouter un peu de lait. Le fait qu’il y ait trop de lait par contre n’est pas un problème, on ne prend que le riz quand on sert si on le souhaite 😉

Je vous présente en plus du riz au lait, le sirop d’orange avec lequel je l’ai servi.

Allez, la recette.

Enjoy !

Imprimer la recette
Riz au lait aux zestes d'orange et à l'anis étoilé
Riz au lait à l'orange et anis étoilé
Portions
Ingrédients
  • 150 grammes Riz rond, ou arborio ou carnaroli
  • 1,25 litre Lait entier
  • 100 grammes Sucre
  • 1 Gousse de vanille
  • 1 Orange
  • 1 étoile Anis étoilé
Portions
Ingrédients
  • 150 grammes Riz rond, ou arborio ou carnaroli
  • 1,25 litre Lait entier
  • 100 grammes Sucre
  • 1 Gousse de vanille
  • 1 Orange
  • 1 étoile Anis étoilé
Riz au lait à l'orange et anis étoilé
Instructions
  1. Faire chauffer le lait dans une grande casserole avec les graines de la gousse de vanille fendue, la gousse vide, l'anis étoilé et les zestes d'orange.
  2. Quand le lait bout, y jeter le riz en pluie, attendre la reprise de l'ébullition et baisser le feu.
  3. Couvrir, et faire cuire 40 minutes à feu très doux (une toute petite ébullition, juste au dessus de frémissant). Ne pas couvrir entièrement pour ne pas voir le lait déborder, intercaler une cuillère en bois entre la casserole et le couvercle. Remuez toutes les 10 minutes à peu près.
  4. Lorsque le riz est bien moelleux, arrêter le feu, ajouter le sucre et bien mélanger.
  5. Verser dans un grand saladier, filmer au contact et laisser refroidir à température ambiante, puis au frais.
  6. C'est prêt !

 

Imprimer la recette
Sirop d'orange
Plat Base
Portions
Ingrédients
  • 1 Orange grosse, ou 2 petites
  • 1 càs Miel plutôt neutre (acacia)
Plat Base
Portions
Ingrédients
  • 1 Orange grosse, ou 2 petites
  • 1 càs Miel plutôt neutre (acacia)
Instructions
  1. Presser l'orange, filtrer le jus et le placer dans une casserole avec le miel.
  2. Faire réduire à feu doux, jusqu'à que la couleur orange s'intensifie.
  3. Verser dans un récipient et faire refroidir au frais, le sirop deviendra sirupeux au froid.
Notes

Il peut être délicat d'arrêter la réduction au bon moment. Si le sirop après refroidissement est trop liquide (il doit être sirupeux et légèrement épais), le placer au micro ondes par tranches de 1min et le faire refroidir, jusqu'à obtenir la consistance désirée.

 

7 thoughts on “Riz au lait aux zestes d’orange et à l’anis étoilé”

  1. Je l’ai fait avec les zestes d’orange non traitée mais sans l’anis étoilé. Il est délicieux et la petite sauce à l’orange va tellement bien avec. Merci pour ce partage 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *